Rencontrez des chrétiens dans un peuvent

Nous souhaitons tous que nos enfants grandissent à l'abri de tout danger, qu'ils soient en santé et qu'ils soient en mesure de profiter des avantages que leur procure leur appartenance à une famille, une collectivité et un pays. La violence et la criminalité ont pour effet de perturber l'harmonie intérieure des personnes, des familles des collectivités, en particulier quand il s'agit de la violence familiale, d'agressions sexuelles contre des enfants et d'inceste. Un nombre croissant de collectivités autochtones se tournent vers leurs valeurs traditionnelles et leur spiritualité pour contrer les effets de ces crimes graves et elles ont établi des processus de guérison pour répondre aux besoins des victimes, des délinquants et des familles. Ces processus communautaires tentent de s'attaquer aux causes sous-jacentes de ces perturbations par la guérison et la réparation, plutôt que par l'incarcération ou la punition. Bon nombre d'Autochtones croient que la plus sérieuse lacune dans le système de justice pénale est la perception différente de ce qui constitue une faute et de la façon de la traiter. Dans le système non autochtone, un délinquant est souvent perçu comme une mauvaise personne qui doit être punie pour ses actions. À cela s'ajoute le concept occidental de ce qui constitue réellement un crime. À titre d'exemple, dans le système canadien de justice, un accusé doit être reconnu coupable d'avoir commis une infraction, de même que d'avoir eu l'intention de commettre le crime — acte coupable, intention coupable. Les concepts autochtones traditionnels de ce qui constitue un crime sont différents, en ce sens qu'une personne peut accomplir un acte criminel, qui ne sera cependant pas considéré comme un crime, si la personne a agi par la nécessité, si elle a offert ses excuses à la victime, s'il y a eu réparation ou si le bien a été rendu ultérieurement.

Sélection de la langue

Twitter Le P. Nico Roman n'est marche très bavard. De son propre confession, il est échaudé par les questions des journalistes, si fréquentes depuis le meurtre du prêtre italien, Andrea Santoro, le 5 février dernier à la sortie de l'église Sainte-Marie de Trabzon. Roumain, il n'est pas le vrai successeur de la victime mais franchement l'assistant du nouveau curé, le P. Waldemar, d'origine polonaise. Arrivé dans la paroisse le soir de l'assassinat, le P. Nous n'avons jamais rencontré avec problèmes ni avec les voisins, ni avec les habitants du quartier. Il n'empêche : impossible de trouver unique paroissien qui accepte de parler avec la vie de la communauté ensuite ce drame. Il dresse un peinture nettement plus nuancé de la position depuis l'assassinat du prêtre italien.

L'Armée du Salut est là et reste là pour les autres

Twitter Rares, parmi ceux qui chantent les louanges de Nelson Mandela en France, sont ceux qui évoquent son catholicisme. Pour leur défense, il est sincère que Nelson Mandela a toujours été discret, en public, sur ses liens avec le christianisme. Et dans ton autobiographie, Conversation avec moi-même La Martinière, , il évoque à peine cette dimension dans sa vie à double reprises! Que pensait-il de cette appartenance? Visiblement, le plus grand bien! La religion relève de cet exercice.

Recherche et menus

Le développement des transports et des technologies de communication nous rapprochent, nous connectant toujours plus, et la mondialisation nous rend interdépendants. Cependant, au sein avec l'humanité persistent des divisions, parfois extrêmement marquées. Au niveau mondial, nous voyons l'écart scandaleux entre le luxe des plus riches et la misère des plus pauvres. Souvent il suffit d'aller dans les rues d'une ville sur voir le contraste entre les homme vivant sur les trottoirs et les lumières étincelantes des boutiques. Nous y sommes tellement habitués que cela pas nous frappe plus. Dans ce univers, les médias peuvent contribuer à nous faire sentir plus proches les uns des autres ; à nous former percevoir un sens renouvelé de l'unité de la famille humaine, qui rejeton à la solidarité et à l'engagement sérieux pour une vie plus honnête. Bien communiquer nous aide à nous rapprocher et à mieux nous voir les uns les autres, à être plus unis. Les murs qui nous divisent ne peuvent être surmontés combien si nous sommes prêts à nous écouter et à apprendre les uns des autres. Nous avons besoin avec régler les différences à travers des formes de dialogue qui nous permettent de grandir dans la compréhension alors le respect.

Rencontrez des chrétiens dans chatain

Nelson Mandela, un chrétien discret

Unique contexte géographique, social et religieux bon particulier L'islam n'est pas né par un environnement de vertes prairies, avec clairs ruisseaux et de douces collines. Son berceau est le désert stérile d'Arabie où les chameaux parcourent quelquefois de vastes distances sans pouvoir se nourrir. Les puits sont si rares que les hommes ou les sot peuvent mourir de soif. Tous, aussi bien les nomades sous les tentes que ceux qui demeurent dans les rares cités caravanières ou à l'ombre d'oasis, vivent en groupes selon le mode tribal. Une tribu comporte beaucoup clans, chacun composé d'un certain quantité de familles. On ne peut nourriture seul et libre en Arabie, à moins d'être un de ces ermites chrétiens terrés dans le désert. Contrairement aux apparences, ce désert n'est marche vide. Il est traversé par des caravanes remontant vers la Syrie soit descendant jusqu'au Yémen. Au Yémen, des tribus arabes se sont aussi converties au christianisme.