Rencontres dans jai un classique

Après le soutien commun de Chris the Swiss enl'AFCAE et le GNCR soutiennent le premier long métrage du réalisateur Jérémy Clapin, J'ai perdu mon corps, film d'animation d'une subtile étrangeté poétique, ayant pour héros une main séparée de son corps, à la recherche de son propriétaire au fil d'une odyssée existentielle d'un genre unique. D'une durée d'environ 1 minute 30 chacunes, les 3 vidéos constituant cette Rencontre s avec Jérémy Clapin mettent en lumière les méthodes de travail du réalisateur. Retrouvez les différents outils mis en oeuvre pour le soutien du film : l'édition d'un document de soutien de 4 pages par l'AFCAE, toujours disponible à la commande en cliquant ici.

Suivez-nous partout !

Succession aux mesures prises par le administration visant à endiguer la propagation du Coronavirus COVID, les horaires des restaurants et bars sont suceptibles d'être modifiés, de nombreux événements sont aussi annulés. Par conséquent les informations que vous trouverez sur le Tarpin Bien peuvent être éronnées, nous vous conseillons avec vérifier la tenu d'un événement près de son organisateur avant de vous y rendre.

Formulaire de recherche

Par le film au contraire les scènes avec la main sont sans dialogues. Paradoxalement le film est très tonitruant et sensoriel. La main a unique rapport tactile au monde forcément alors Naoufel a un rapport sonore. Revenons sur la musique du film lequel joue un rôle tout aussi principal. Quel a été le processus créatif? C : La fabrication du pellicule a duré 18 mois.

Rencontres dans jai un corps bilingue

A lire également

Hein est né le projet? On pas se connaissait pas. Nous nous sommes rencontrés et … voilà! Vous avez collaboré avec Guillaume Laurant. Vous avez fait beaucoup de changements par relation à son bouquin? Le livre va ressortir quand le film sera par salles. Il y a eu très de changements, pas forcément dans les premières versions. Comment avez-vous développé le point de vue de la main?